Genou gonflé

Page revue le 23 novembre 2018

L'articulation du genou est normalement lubrifiée par un liquide (la synovie), secrété par les cellules du tissu qui tapisse l'articulation: la synoviale. Le genou gonfle lorsque le liquide est secrété de façon abondante par ces cellules ; ceci apparaît lorsque le genou souffre: entorse du genou, crise d'arthrose du genou ou lésion méniscale).

 

Diagnostic d'un genou gonflé

Vous pouvez faire le diagnostic d'épanchement en regardant votre genou : s'il vous apparaît gonflé, augmenté de volume, c'est un épanchement liquidien (eau dans le genou).

Quand? Le gonflement peut apparaître rapidement (le jour même ou le lendemain) après un accident (entorse ou fracture), le liquide est alors souvent un mélange de synovie et de sang ( le ligament et l'os sont vascularisés par de petits vaisseaux et ces vaisseaux saignent dans l'articulation en cas de fracture ou de rupture du ligament). L'épanchement de sang dans l'articulation s'appelle une hémarthrose. Si le genou gonfle en fin de journée sans accident préalable, il s'agit de synovie. Notez que cet épanchement n'est pas la cause de la douleur mais le témoin d'une souffrance du genou. Il peut être douloureux s'il gonfle très vite mais ceci survient surtout en cas d'accident .

Enfin le gonflement peut-être plus ou moins important. Il apparait en général au dessus du genou.

Conséquences du gonflement :

Il peut être douloureux, nous l'avons vu, si l'augmentation de volume est brutale. Le ponctionner peut être alors nécessaire pour diminuer la pression même si cette diminution ne sera probablement que temporaire; car c'est la pression provoquée par le gonflement qui, en augmentant, comprime les vaisseaux et arrête le saignement.

Le gonflement entraine une perte de flexion: le liquide est incompressible. Il est d'ailleurs inutile de forcer dessus pour le plier. Il pliera de nouveau lorsqu'il sera dégonflé.

Que faire pour le gonflement ?

Le gonflement va se résorber progressivement spontanément en deux à trois semaines en général.

Le glaçage est efficace pour limiter le gonflement (glaçons, eau dans un sac (vessie de glace) enveloppée dans un torchon pour ne pas abimer la peau).

Des anti-inflammatoires pendant deux ou trois jours peuvent aider, en particulier s'il est associé à des douleurs.

Marcher le genou verrouillé aide le genou à dégonfler.

Faut-il le ponctionner ?

Oui, si le genou est très douloureux car sous tension, malgré glaçage et anti-inflammatoires.

Non, sinon.

La ponction peut être aussi le premier temps d'une infiltration (pour éviter que le produit injecté ne se dilue ).

La ponction présente toujours un risque infectieux, et il faut donc être prudent et rechercher la cause du gonflement, plutôt que de répéter les ponctions.

Autres informations

Quand? Vous pouvez avoir noté que votre genou gonflait le soir en fin de journée ou après l'effort ou qu'il restait gonflé régulièrement.

Où? l'endroit du gonflement : global ou au dessus du genou ou derrière .

NB Si le gonflement est localisé en arrière du genou, il peut s'agir d'un kyste poplité : boule molle, liquidienne que vous pouvez plus ou moins sentir avec vos doigts. (NB: Une échographie est inutile pour le diagnostic (elle ne fera que confirmer (ou découvrir) le kyste). Ce kyste poplité est banal et en général,il n'est pas responsable de vos douleurs : il s'agit d'une petite "hernie " du sac articulaire ; cette hernie se gonfle si le genou gonfle. Voir Kyste poplité.

Que faire?

Rechercher la cause du gonflement du genou (examen clinique, radios et irm).

Si votre genou est douloureux, il faut traiter la douleur.

 

Autres symptomes : Douleurs Blocage Instabilité du genou, Boiterie

 

Docteur Jean Etienne Perraudin