Rééducation du genou

Page revue le 24 avril 2020

Rééducation du genou blessé ou douloureux

La rééducation (ou auto-rééducation guidée) a pour premier but de remettre à niveau muscles et articulation dans les suites d'une opération, d'un traumatisme ou plus généralement dans le cas d'un genou douloureux.

Evolution spontanée d'un genou douloureux

La tendance à esquiver l'appui (boiterie) sur un genou douloureux et/ou gonflé entraine automatiquement une perte musculaire en volume. Une attelle éventuelle aggrave rapidement la perte musculaire.

Le patient perd ses automatismes en essayant de contrôler le mouvement pour éviter que la douleur ou le dérobement. Petit à petit, le désordre s'installe, aggravant perte de muscle et douleurs et persistance du gonflement et provoquant une raideur articulaire avec perte de l'extension et/ou de la flexion. Souvent un épisode douloureux bénin se transforme en "galère".

Rôle de l'auto-rééducation

Principe

La rééducation consiste à reprendre contact avec son corps et son genou avec des massages, des manipulations douces, des étirements, un réveil musculaire progressif pour casser l'enchainement malheureux : douleur, évitement, boiterie, dérobement, douleurs...

Le traitement de la douleur est indispensable dès qu'elle retentit sur la fonction du genou. Prendre des médicaments pendant quelques jours permet de faire quelques exercices d'autorééducation.

L'engagement dans l'autorééducation

L'autorééducation consiste à faire les exercices expliqués, régulièrement dans la journée. L'engagement dans ce travail personnel est très efficace pour retrouver rapidement une vie quotidienne normale.

Le genou du sportif

La rééducation comporte aussi la préparation du sportif avec son kinésithérapeute pour la reprise de son sport et son accompagnement lorsqu'il est blessé (entorse par exemple).

Rééducation post-opératoire

La rééducation après une intervention consiste d'abord à retrouver une fonction normale permettant la reprise d'une vie quotidienne normale et la reprise de son travail. Ensuite c'est la période de la réathlétisation. Le kinésithérapeute en plus de sa fonction première, joue le rôle très important de coach pour vous accompagner.

Les exercices de base

...

Ecrase-coussin

Exercice tellement simple et si utile pour reprendre le contrôle de son genou.

...

Flexion passive

Imaginez que le genou plie encore très bien; détendez-vous avec cet exercice sans risque.

...

Marcher le genou "verrouillé"

Essayer de marcher le genou verrouillé au lieu de boiter fléchi.

La rééducation après la prothèse du genou

Elle commence avec les mêmes exercices de base; le premier but étant un genou peu ou pas douloureux. L'autorééducation est très importante. L'association à des séances de kiné est importante vers la troisième semaine pour coacher le patient. Voir la page sur la rééducation après la prothèse du genou.

La rééducation après la reconstruction du ligament croisé antérieur

Les premières semaines postopératoires

Il s'agit avant tout de retrouver une vie quotidienne normale. L'auto-rééducation est ici fondamentale (voir ci-dessus) avec les exercices de base au début puis les suivants. Le travail personnel en piscine est magique.

Phase de renforcement global

Avec natation en piscine et vélo en appartement puis à l'extérieur.

Puis "Réathlétisation" :

Le kiné-coach joue ici un rôle important en accompagnant son(sa) patient(e) pour retrouver confiance dans ses appuis (proprioceptivité et renforcement musculaire).

Dr. J.E. Perraudin

Retourner en haut