Douleurs, instabilité de la rotule

Page revue le 7 avril 2020

Rappel d'anatomie

La rotule est le petit os que l'on sent devant le genou. Il est attaché au fémur par un muscle puissant, le quadriceps, et par un tendon, le tendon rotulien, en haut du tibia.

Elle présente deux faces, l'une vers l'avant sur laquelle s'attache en haut le quadriceps et en bas le tendon rotulien; l'autre face est recouverte de cartilage. Elle présente deux facettes descendant de la crête médiane. Cette face s'articule avec la trochlée, zone du fémur recouverte aussi de cartilage. La crète rotulienne glisse sur le fond, en forme de V, de la trochlée.

Défilé fémoro-patellaire sous arthroscopie

La photo montre la rotule en haut, la trochlée en bas. C'est une vue sous arthroscopie; le genou est gonflé avec du sérum physiologique, ce qui explique que les deux os ne soient pas l'un au contact de l'autre. La rotule glisse sur le fémur (leurs cartilages).

La douleur

La douleur antérieure du genou, rotulienne, est très fréquente; elle n'est jamais chirurgicale. Elle peut être post-traumatique après un choc sur la rotule mais le plus souvent, elle est déclenchée par un changement de rythme (on peut parler de la goutte d'eau que fait déborder le vase). Elle peut aussi être liée à l'arthrose rotulienne (fémoro-patellaire).

L'instabilité

Normalement

La rotule glisse sur le fémur lors des mouvements de flexion extension du genou. La zone d'appui sur le fémur s'appelle la trochlée. On dit que la rotule "s'engage" dans la trochlée lors de la flexion du genou. La trochlée est en forme de V aplati et la rotule présente une crète médiane.

En extension, la rotule est au dessus de la trochlée; lorsque la flexion commence, la crète s'engage dans le V.

Des facteurs anatomiques multiples.

La dysplasie fémoro-patellaire

La trochlée peut être plus ou moins plate et la crète rotulienne plus ou moins émoussée. La trochlée se creuse progressivement avec la croissance chez l'enfant par l'appui de la rotule lors des flexion-extension. Le trajet de la rotule dépend du quadriceps et de la façon dont ses fibres s'attachent sur le haut et les bords de la rotule. La trajectoire dépend aussi de la position de l'attache du tendon rotulien sur le tibia qui peut être plus ou moins centrée.

Elle ne signifie pas "instabilité"

Toutes ces anomalies potentielles sont regroupées sous le terme de dysplasie fémoro-patellaire (patella : rotule en latin). Elles sont extrémement variables et la dysplasie est souvent notée dans le compte-rendu d'une radio, IRM ou d'un scanner. Mais cela ne doit pas inquiéter car c'est très banal et sans conséquence le plus souvent.

Parfois ces anomalies peuvent se combiner et entrainer une instabilité , voire une luxation de la rotule : la rotule ne s'engage pas dans la trochlée et part sur le côté du genou.

Dr. J.E. Perraudin

Retourner en haut