Le "cyclope" provoque le blocage de l'extension.

Mise à jour le 6 avril 2020

Qu'est-ce qu'un "cyclope"

Il s'agit d'un blocage douloureux de l'extension par des fibres rompues du ligament croisé antérieur (LCA) (ou de la plastie du ligament) qui viennent se coincer entre fémur et tibia lors de l'extension. On dit que le patient présente un flessum de son genou, qu'il marche en flessum.fragment du ligament croisé antérieur rompu qui gene l'extension complète

Quand apparait un cyclope?

Lésion décrite comme complication possible des ligamentoplasties du ligament croisé antérieur, elle peut aussi survenir après la rupture du ligament, dans les suites de l'entorse.

Après une ligamentoplastie, l'apparition est en générale progressive 6-8 semaines après l'intervention : c'est pourquoi il est si important de marcher le genou "verrouillé" après l'opération pour empêcher sa formation. Il se traduit donc par une perte de l'extension complète; le genou est indolore si le patient ne cherche pas à obtenir l'extension, d'où le cercle vicieux.

Conséquences du Cyclope

Elle entraine une marche avec le genou plié, "en flessum", ce qui entrave la rééducation et augmente les douleurs .

Diagnostic du cyclope

Suspecté en examinant le genou sur une perte de l'extension complète (avec douleur antérieure lors de l'extension passive du genou), il sera précisé par une IRM (voir la photo.

Mais le diagnostic repose d'abord sur la clinique. Cet aspect sur L'IRM peut être banal et sans conséquence; il ne suffit donc pas pour parler de Cyclope.

Traitement : il est chirurgical

Si cette perte de l'extension ne s'améliore pas avec le traitement de la douleur et surtout avec les exercices pratiqués avec acharnement par le patient, il est logique de proposer une arthroscopie.

Elle permettra de visualiser la partie antérieure du genou et de voir si obstacle, il y a : il s'agit en général de tissus "mous" (comme de la salade) qui forment un paquet semi-rigide. L'objectif est de réséquer tout ces tissus jusqu'à ce que plus rien ne gène l'extension.

L'idéal est que le patient puisse participer à l'intervention (anesthésie loco-régionale) et voir le cyclope et surtout pour qu'il visualise qu'il n'y a pas ou plus d'obstacle à l'extension, à la fin de l'arthroscopie. Il pourra ensuite se motiver à fond pour retrouver son extension.

La marche en flessum, peut être aussi liée à une attitude antalgique. La douleur antérieure, autour de la rotule, peut expliquer ce flessum... C'est au chirurgien de faire la part des choses.


Retour au temps arthroscopique de la ligamentoplastie.


Docteur J.E. Perraudin

Retourner en haut