docteur perraudin

Plastie du Ligament croisé antérieur

Les greffes utilisées pour la reconstruction du ligament croisé antérieur

Mise à jour le 26 novembre 2018

La suture du ligament étant inefficace, il faut utiliser une greffe, c'est-à-dire un matériau qui permette d'obtenir un nouveau ligament de caractéristiques proches du ligament d'origine : il s'agit d'une «ligamentoplastie».

Les grands types de greffes

Les autogreffes

Elles sont prélevées sur le patient lui-même (autogreffe)

  • didt : tendons des ischio-jambiers ( Droit Interne et/ou Demi-tendineux)
  • tendon rotulien (tiers moyen)
  • fascia lata
  • tendon quadricipital

les Allogreffes

Elles proviennent d'un autre être humain: non utilisées en France sauf cas très particulier. Elles ont l'avantage de ne pas fragiliser le patient opéré. Il reste quelques indications pour les genoux multi-opérés.

Les greffes synthètiques

Elles ne sont plus utilisées car rupture quasi certaine (expérience des années 85-90) (travaux de recherche en cours sur greffons synthetiques en soie, pour le futur ...)

Critères de choix d'une greffe

  • Elle doit reproduire les qualités biomécaniques du ligament normal (résistance, souplesse, diamètre, longueur, ..)
  • Fixation initiale solide
  • Facile à prélever
  • Peu de conséquences au niveau du site où la greffe est prélevée
  • Ligamentisation de bonne qualité

Les différentes autogreffes +++,

Le tendon rotulien (tr, intervention de Kenneth Jones, KJ)

  • facile à préparer
  • fixation "os-os" solide
  • souvent utilisé dans les reprises
  • mais son prélèvement entraine une
  • une perte de puissance de l'extension
  • un risque de douleurs sur le site de prélèvement
  • un risque de perte de flexion
  • des douleurs en s'agenouillant dans 16% des cas

les tendons ischio-jambiers (DIDT)

  • solidité,
  • possibilité de n'en utiliser qu'un seul, le Demi Tendineux (DT), plié en 3 ou 4 (DT3 ou DT4)
  • petite cicatrice,
  • suites plus simples,
  • moins de risques
  • mais
    • prélèvement parfois délicat
    • longueur et qualité variable qui nécessite une préparation soignée
    • perte de force en flexion (rétropédalage)

Retour au Menu

le tendon quadricipital (TQ)

  • solidité
  • possibilité de prendre une pastille osseuse sur la rotule
  • bonne longueur, bon diamètre
  • souvent utilisé dans les reprises
  • peu de conséquences en dehors de la cicatrice

Le fascia lata

  • utilisé en première intention par certains chirurgiens
  • cicatrice externe plus importante
  • philosophie différente, petit diamètre mais intra et extra articulaire.
  • utilisé aussi dans les reprises

Conclusion

===> La greffe la plus simple pour une première intervention, est celle utilisant le DT ou les DIDT.

===> Les autres greffes sont plutôt utilisées

  • si plusieurs ligaments sont rompus,
  • lors des reprises en cas de rupture de la plastie (nouvel accident).

Evolution biologique de la greffe : la fixation tendon-os dans les tunnels et la ligamentisation de la greffe