Plastie du Ligament croisé antérieur

Les greffes utilisées pour la reconstruction du ligament croisé antérieur

Mise à jour le 14 janvier 2020

La suture du ligament étant inefficace, il faut utiliser une greffe, c'est-à-dire un matériau qui permette d'obtenir un nouveau ligament de caractéristiques proches du ligament d'origine : il s'agit d'une «ligamentoplastie».

Les grands types de greffes

Les autogreffes

Elles sont prélevées sur le patient lui-même (autogreffe)

les Allogreffes

Elles proviennent d'un autre être humain: non utilisées en France sauf cas très particulier. Elles ont l'avantage de ne pas fragiliser le patient opéré. Il reste quelques indications pour les genoux multi-opérés.

Les greffes synthètiques

Elles ne sont plus utilisées car rupture quasi certaine (expérience des années 85-90) (travaux de recherche en cours sur greffons synthetiques , pour le futur ...)

Critères de choix d'une greffe

Les différentes autogreffes +++,

Le tendon rotulien (tr, intervention de Kenneth Jones, KJ)

les tendons ischio-jambiers (DIDT)

le tendon quadricipital (TQ)

Le fascia lata

Conclusion

===> La greffe la plus simple pour une première intervention, est celle utilisant le DT ou les DIDT.

===> Les autres greffes sont plutôt utilisées

Evolution biologique de la greffe : voir la fixation tendon-os dans les tunnels et la ligamentisation de la greffe

Ligament croisé antérieur

Dr. J.E. Perraudin