docteur perraudin

Conduite à tenir après une entorse du genou au ski

Mise à jour le 13 janvier 2019

L'entorse du genou au ski est très fréquente : Le pied est coincé dans la fixation du ski et le corps tourne autour du pied, entrainant une torsion du genou et très souvent une rupture du ligament croisé antérieur (LCA). Elle peut être isolée mais elle est peut aussi être associée à une atteinte du ligament interne (position du chasse-neige).

Si vous êtes victime d'une entorse du genou lors d'un accident de ski, il est important de consulter sur place les médecins de station: ils vérifierons que vous n'avez pas de fracture et vous permettront d'attendre la fin de vos vacances pour rentrer. Le rapatriement en urgence pour un traumatisme du genou est exceptionnel . Essayez même de profiter de ces jours qui vous restent...

Cette entorse grave pose deux problèmes :

 

Que faire après une entorse du genou au ski ?

A la station

Vous pouvez suivre les conseils de ce site dès maintenant à la station. Si certains exercices provoquent des douleurs, arrêtez-les; prenez des médicaments et éventuellement ré-essayez. Sinon, faites les exercices que vous pouvez faire et attendez la consultation du chirurgien pour aller plus loin. L'important est de vous engager dans votre traitement.

Par contre, il est important de prévoir un rendez-vous à votre retour avec un chirurgien orthopédiste pour qu'il vous donne son avis sur VOTRE genou (et vous n'avez pas besoin d'avoir déjà fait votre irm pour le voir).

Glacer votre genou et prenez vos médicaments anti-douleurs.

Notez que des anticoagulants ont dû vous être prescrits si vous portez une attelle (prévention des phlébites). +++

Commencer votre auto-rééducation : exercices simples, marcher "raide": en vous engageant dans ces exercices et en traitant vos douleurs, vous pouvez retrouver rapidement une vie quotidienne normale !

 

L'attelle

  • Souvent, dans l'urgence, le médecin de montagne ou le médecin des urgences vous a demandé d'immobiliser votre genou avec une attelle pour l'immobiliser.
  • ==> Si vous êtes "très très" jeune, (12 -18 ans), il est plus simple de garder votre attelle tout en commencant votre rééducation . Vous risquez en effet de récuperer très rapidement et d'oublier le problème du ligament et donc de vous faire mal .. en descendant trop vite les escaliers par exemple. Prudence donc ! parlez-en avec votre chirurgien. Vous risquez beaucoup moins de voir votre genou s'enraidir à votre âge.

  • Si vous êtes adulte, vous pourrez probablement vous en débarrasser après la consultation du spécialiste (quitte à la remplacer par une genouillère articulée (qui n'empêche pas de plier le genou) si le ligament interne est touché).
  • Cela vous permettra d'éviter la raideur liée à l'immobilisation prolongée.

++ Protocole du dr Delin, radiologue : J'en profite pour attirer votre attention sur un protocole très répandu chez les médecins de montagne : il s'agit d'immobiliser le genou dans une genouillère articulée, bloquée en légère flexion, en attendant le résultat de l'irm en diffusion, etc.. l'objectif est théoriquement, de permettre dans certains types de lésion, la cicatrisation du ligament croisé antérieur par le port prolongé (6 semaines ou plus) de cette attelle; l'irm de diffusion permettrait de repèrer les genoux qui pourraient en profiter.

Ce protocole est largement décrié sur le fond, mais surtout il risque de conduire à une raideur de votre genou aussi bien en flexion qu'en extension. Donc, si vous avez le genou immobilisé par une attelle, il vous faut prendre un rdv rapide avec un médecin du sport ou un chirurgien orthopédiste pour valider ou non, l'intéret de cette attelle.

Notez qu'il est inutile d'attendre d'avoir fait l'IRM pour voir ce médecin spécialiste.+++ Le diagnostic de rupture du ligament est fait en vous examinant et il est parfois difficile d'obtenir une irm rapide et l'urgent est de vous faire examiner.

Les objectifs une fois rentré(e) à la maison :

  • Votre rééducation
    • Retrouver une vie quotidienne normale
    • Retrouver une forme physique
    • Tester votre genou avec une bonne rééducation proprioceptive
  • Parallèlement, vous informer sur la chirurgie du ligament croisé antérieur et prendre votre décision en vous appuyant sur les conseils de votre chirurgien.
  • Vous retrouverez toutes les pages sur le ligament croisé antérieur en cliquant sur ce lien.

Haut de page

Docteur J.E. Perraudin