La prothèse de genou : les variantes
Avec ou sans ciment, avec ou sans resurfacage de la rotule

Page revue le 2 avril 2021

La prothèse du genou peut être posée de façon différente selon le genou du patient, et les habitudes du chirurgien.

Pièce intermédiaire fixe ou mobile

prothese de genou à plateau fixe prothese de genou à plateau mobile

La pièce intermédiaire ou insert se trouve entre les deux pièces en chrome cobalt et permet le glissement. Il peut s'user avec e temps surtout si la prothèse a été posée vers 50 ans : plus actif et plus de temps à venir

L'avantage théorique de l'insert "mobile" était une diminution de la contrainte avec augmentation de la congruence et donc a priori, un moindre risque d'usure du polyéthylène. En pratique, les études avec un grand recul ne montrent pas de différence statistiquement significative.

La mobilité peut être rotatoire simple ou rotatoire avec translation antéro-postérieure.

luxation d'un plateau mobile dans une prothèse de genou.

Les plateaux mobiles nécessitent cependant un bon équilibrage ligamentaire pour être stabilisés; il existe un risque de luxation du plateau mobile qui n'existe pas lorsque celui-ci est fixe.

Prothèse cimentée ou sans ciment

prothèse totale de genou cimentée au niveau du tibia et avec médaillon rotulien

Avec ciment

Un ciment acrylique (sorte de résine à prise rapide: polyméthyl - métacrylate) peut être utilisé pour la fixation initiale de la prothèse dans l'os.

 

Le ciment se présente en poudre, que l'on mélange avec un solvant pour obtenir une pate liquide homogène . Il est ensuite appliqué sur l'os et sur la pièce prothètique; puis la pièce est appliquée en force sur l'os, le ciment pénétrant dans l'os sur quelques mm. Sur la radio ci-contre, vous pouvez voir le ciment (gris clair) autour de la tige de la pièce tibiale (flèches rouges).

Il faut attendre une quinzaine de minutes que le ciment "chauffe" et durcisse.

Ou sans ciment

La pose sans ciment consiste à impacter la prothèse sur l'os : la prothèse est recouverte d'une structure poreuse. L'os repousse dans toutes les anfractuosités de la prothèse. La fixation est donc liée à la repousse osseuse.

Resurfacage de la rotule ?

radio expliquée d'une prothèse de genou avec rotule conservée, sans pose de médaillon rotulien

On appelle "resurfaçage de la rotule" le fait d'enlever le cartilage de la rotule et de le remplacer par un médaillon cimenté en poly-éthylène.

Pas de resurfacage

La rotule peut être laissée intacte: elle s'articule alors avec la pièce fémorale. Cette absence de geste n'est possible qu'avec des prothèses dont la pièce fémorale "épouse" la forme de la rotule ("patella friendly"). L'avantage est d'éviter de faire un geste supplémentaire, plus incertain que le reste de l'intervention et d'économiser l'os rotulien.

La rotule non resurfacée (pas de pose de prothèse) se moule sur la pièce fémorale .

Rotule resurfacée : un médaillon prothètique a été posé sur la rotule

Resurfacage

Le resurfacage de la rotule consiste à poser une pièce prothètique en poly-éthylène (appelé médaillon rotulien), cimenté sur la rotule. Ce geste nécessite de couper de l'os rotulien pour mettre le médaillon rotulien à sa place.

Un des risques post-opératoires des prothèses de genou est la possibilité de douleurs antérieures pendant les premiers mois post-opératoires . Il est rare que ces douleurs persistent. Si ces douleurs surviennent alors que la rotule n'a pas été prothèsée, il est tentant de penser que ces douleurs antérieures seraient moins importantes si elle avait été resurfacée... mais il existe des patients avec des douleurs antérieures bien que leur rotule ait été resurfacée... le débat est loin d'être terminé.

Resurfacée ou non, il est essentiel que la rotule se retrouve centrée sur la pièce fémorale et cela repose sur le bon positionnement de la pièce fémorale "sous la rotule".médaillon rotulien centré Les douleurs antérieures sont plus fréquentes si la rotule ne se retrouve pas centrée. Sur la photo de droite, la rotule n'est pas "resurfacée" mais elle est parfaitement centrée sur la pièce fémorale : c'est la rotation de la pièce fémorale qui est essentielle lors de la pose. Elle est grandement facilitée par le scanner pré-opératoire et l'utilisation de guides de coupe sur mesure.

Ce que je fais

En pratique, je pose la prothèse totale First (photo) du laboratoire suisse Symbios : il s'agit d'une prothèse à glissement, prothèse de genouavec un insert en poly-éthylène, fixe ou mobile et qui ne conserve pas les ligaments croisés.

J'utilise des guides de pose sur mesure réalisés par impression 3D à partir d'un scanner du genou.

Je la pose habituellement sans ciment, avec un insert fixe et sans mettre de médaillon sur la rotule.

Le laboratoire Symbios fabrique maintenant des prothèses de genou sur mesure (comme ils le font depuis des années pour la hanche) : elle est très intéressante mais encore réservé à certains genoux.


Dr. J.E. Perraudin

Retourner en haut