Dr Perraudin - Chirurgien orthopédiste du genou
Docteur Jean Etienne Perraudin

Prothèse de genou
Bilan préop
Déroulement de l'hospitalisation

Mise à jour le 12 mai 2021

Après la consultation du chirurgien, vous avez les éléments pour prendre votre décision. Vient le moment du bilan préopératoire, très important pour votre sécurité.

Connaitre le déroulement de l'hospitalisation vous permettra d'être plus détendu(e).


Bilan préopératoire

Ce bilan préopératoire est très important pour faire cette prothèse dans de bonnes conditions. Il permettra de vérifier l'absence de foyer infectieux, de faire le point sur vos problèmes médicaux.

Mon assistante vous prendra en charge pour vous aider à vous organiser : vous choisirez votre date et elle vous elle vous donnera des courriers pour le cardiologue et pour le dentiste. Vous devrez apporter le courrier de ces spécialistes lors de la consultation d'anesthésie.

Prendre rendez-vous avec

Dentiste

Il est très important de rechercher un foyer infectieux dentaire en vous faisant examiner par votre dentiste qui fera également une radio des dents (panoramique dentaire). Il vaut mieux prendre ce rdv maintenant pour dépister et traiter pour vous éviter de retarder l'opération.

Cardiologue

Nous avons besoin de l'avis de votre cardiologue pour le bilan pré-anesthésique. Si vous n'en avez pas, demandez une adresse à votre médecin traitant et profitez en pour faire un petit bilan.

Faut-il voir d'autres spécialistes avant de voir l'anesthésiste?

Faites le point avec votre médecin généraliste sur tous les traitements que vous prenez habituellement et voyez avec lui les spécialistes qu'il lui semble logique de vous faire consulter avant l'intervention.

Bilan biologique

Apportez à l'anesthésiste vos dernières analyses biologiques et le résultat du bilan dont mon assistante vous a donné ou envoyé l'ordonnance. D'autres examens seront éventuellement prescrits si nécessaire par l'anesthésiste.

Recherche d'une infection urinaire

Une ordonnance d'examen d'urine (ECBU) vous sera donnée par mon assistante;

  • Stérile : parfait
  • Si infection : il faut contacter votre médecin généraliste qui vous donnera un traitement antibiotique adapté; vous ferez un contrôle par un nouvel ECBU de contrôle 8 jours après.

Vous apporterez le résultat de ces examens lors des consultations avec l'anesthésiste et lors de l'hospitalisation.

Vos médicaments habituels

Vous devez apporter la dernière ordonnance de votre traitement habituel pour la consultation d'anesthésie et lors de l'hospitalisation.

Consultation de l'anesthésiste

Cette consultation a pour but d'évaluer les risques péri-opératoires et de vous informer sur les modalités d'anesthésie, de traitement des douleurs, ainsi que sur les risques afférents à l'anesthésie,

Vous devez apporter pour cette consultation

  • - Les résultats des examens biologiques s'ils vous ont été demandés par mon assistante.
  • - Les courriers du dentiste et du cardiologue (prothèse)
  • - Les ordonnances des traitements si vous en prenez habituellement +++ (quelle que soit l'intervention)

Anesthésie loco-regionale ou générale ?

Vous choisirez avec votre anesthésiste le type d'anesthésie pour votre intervention en fonction de vos souhaits et de ses conseils.

Il existe deux types d'anesthésie :
· Anesthésie générale où vous êtes endormi(e) " complètement " par injection dans la tubulure de votre perfusion ou
· Anesthésie loco-régionale ou rachi-anesthésie où vous pouvez rester éveillé et où seuls le bassin et les deux membres inférieurs sont " endormis ".

Ils présentent leurs avantages et leurs inconvénients ainsi que leur risque de complications. L'anesthésiste répondra à vos questions.

Le plus confortable est la rachi-anesthésie. Le réveil des sensations est progressif. De plus, votre anesthésiste pourra vous faire dormir pendant l'intervention, si vous ne voulez "rien entendre".

Déroulement de votre hospitalisation

La veille de l'opération, le matin, à la maison

Epilation

Epilation du membre opéré du haut de la cuisse aux orteils avec une crème hypo-allergènique en suivant attentivement les consignes d'utilisation (respect du temps de contact et pas d'application dans les plis).

Autres précautions d'usage

Vos ongles (doigts et orteils) doivent être courts, propres (pas de faux ongles), sans vernis.

Venez sans maquillage, sans bijou (ni piercing) et sans objet de valeur !

Apportez des serviettes et votre nécessaire de toilette. Des pantoufles type charentaises sont appréciées par les patients.

Apportez vos examens biologiques, vos radios et les ordonnances de votre traitement personnel.

Relisez attentivement la notice explicative donnée dans le dossier de préadmission qui a dû vous être remis par mon assistante ou par l'anesthésiste.

Vous entrez la veille à la clinique

Vous êtes attendus entre 15h et 17h. Après vous être installé(e) dans votre chambre, vous prendrez une douche + shampoing avec un savon antiseptique : le personnel soignant vous expliquera. Notez que les consignes sont affichées dans la salle de bain.

Le matin de l'opération

L'infirmière et l'aide soignante vous aideront vous préparer selon le protocole habituel. Vous bénéficierez d'un équipement spécial : chaussons, tunique de bloc et bonnet de bloc. Ces éléments sont en papier, à usage unique. Le but de cet équipement est évidemment d'éviter l'entrée de germes au bloc opératoire.

L'heure de l'intervention est prévue par le chef de bloc la veille. Elle vous sera communiquée par l'infirmière si vous le désirez. Cette heure est approximative, comme elle dépend de beaucoup de facteurs (organisation du bloc).

Une prémédication est prescrite par l'anesthésiste pour vous détendre avant l'intervention.

Le bloc opératoire

Un brancardier viendra vous chercher et vous descendrez au bloc opératoire en brancard.

La salle de pré-anesthésie

Vous entrez au bloc par la "salle de pré-anesthésie" où vous êtes pris en charge par les infirmières spécialisées.

Vérification de votre identité, du côté opéré, du nom de votre chirurgien, etc.

Une infirmière vous posera une perfusion, ce qui est indispensable pour l'anesthésie.

L'anesthésie loco-régionale sera réalisée en salle de réveil avant l'entrée en salle d'opération.

Si vous devez avoir une anesthésie générale, elle sera faite en salle d'opération.

L'opération

Des champs opératoires sont posés après avoir de nouveau nettoyé et désinfecté votre jambe. Pendant l'intervention, vous ne pourrez pas bien sûr voir votre genou mais vous entendrez un peu de bruit ( moteurs en particulier de temps en temps) . Vous pouvez demander à l'anesthésiste de vous faire dormir un petit peu si vous préférez. N'hésitez pas à vous exprimer si besoin ++.

Retour en salle de Réveil

A la fin de l'intervention, vous serez ramené(e) en salle de réveil pour une heure ou deux.

L'infirmière sera près de vous et elle viendra vous demander à intervalle régulier, si vous avez mal : en vous faisant chiffrer la douleur de 1 à 10 (1= gène; 10 = terrible). En fonction de vos réponses, elle adaptera le traitement anti-douleur.

L'heure de remontée dans votre chambre est décidée par l'équipe.

Notez que vous pourrez commencer en salle de réveil, à faire vos exercices pour réveiller vos muscles (exercice de l'écrase-coussin sans coussin)

Vous quittez la salle de réveil

Après une prothèse, le brancardier vous remonte, le plus souvent, en salle de surveillance intensive où vous resterez 24 heures pour votre sécurité. Parfois, vous irez directement dans votre chambre selon la décision de l'anesthésiste.

Pendant votre hospitalisation

Cette journée opératoire peut être très fatigante.

Mais l'intervention s'est bien passée, vous êtes un peu rassuré(e). Vous êtes en salle de soins intensifs ou dans votre chambre (selon la décision de l'anesthésiste) et vous pouvez vous reposer un peu. En général, vous avez peu de douleur grâce aux produits injectés dans le genou et dans votre perfusion. N'hésitez pas à exprimer votre ressenti aux infirmières. Le but de l'équipe est de réduire au minimum vos douleurs.

Le kinésithérapeute passe vous voir et selon votre forme, il vous aidera à vous mettre debout. Ne vous inquiétez pas, il est là pour vous aider.

Les Soins

Ils consistent à vous donner vos médicaments pour la douleur et les autres conformément aux prescriptions de votre anesthésiste.

Un traitement anti-coagulant est mis en route pour prévenir le risque de phlébite. S'y associent le port des bas de contention sur les deux jambes. Si vous ressentez une douleur dans le mollet, informez-en l'infirmière.

Vous aurez pendant 48h un bandage sur la jambe opérée; je l'ai posé à la fin de l'opération dans le but de protéger votre pansement, prévenir les phlébites, de diminuer le saignement dans le genou en l'empêchant de gonfler. Il peut vous gèner un peu; s'il vous gène trop, parlez-en à l'infirmière qui me tiendra au courant. Il est possible de le fendre un peu au niveau de la cuisse. Notez que du sang peut apparaitre dans le bandage (ce n'est pas grave). Le bandage ne sera pas enlevé mais au contraire renforcé.

Surveillance du pansement : le bandage sera enlevé le surlendemain de l'opération et remplacé par le bas de contention. Entretemps, le pansement sera regardé par les infirmières : il est banal que le pansement soit taché ( sang séché) mais elles le changeront s'il saigne (liquide) et rajoureront un pansement compressif.

La cicatrice a été fermée par des agrafes qui seront enlevées 15 jours après l'opération par une infirmière ( chez vous ou dans le centre).

Surveillance médicale de votre genou et de votre état général par les infirmières qui nous tiennent au courant en temps réél. Votre anesthésiste et votre chirurgien passeront vous voir chaque jour : la visite est toujours de courte durée si vous allez bien mais n'hésitez pas à poser vos questions. Mon assistante aussi passera vous voir chaque jour. Le week-end , je serais tenu au courant par tel au fur et à mesure si besoin. Une équipe anesthésiste-chirurgien est d'astreinte chaque jour et peut se déplacer si besoin. Vous êtes donc en sécurité.

Des bilans biologiques réguliers sont demandés par l'anesthésiste.

Les tuyaux de redon : vous n'en avez pas car je n'en mets pas, ce qui vous évite de souffrir quand on vous les enlève.

Rééducation douce, matin et soir à la clinique

Le kinésithérapeute (Sylvain habituellement) passera vous voir le soir de l'opération, puis matin et soir pendant votre séjour.

Il vous aidera à vous mettre debout le soir de l'opération avec le déambulateur (ou en tous cas le lendemain demain matin) et vous ferez quelques pas autour de votre lit. Il vous rappelera les exercices d'auto-rééducation indispensables auxquels vous devrez vous astreindre pour un meilleur résultat fonctionnel de votre prothèse.

Vous apprendrez à marcher avec le déambulateur au début puis avec les béquilles; vous marcherez en verrouillant votre genou, la jambe raide.

Vous ferez des progrès à chaque séance, ce qui vous stimulera. Notez qu'il est banal que la douleur se réveille de temps en temps, l'infirmière vous donnera ce qu'il faut et votre kiné adaptera vos exercices.

reeducation de la flexion du genou avec le kinetech

Le kinétech : cette machine vous aide à laisser plier votre genou; pas de stress, au contraire : c'est vous qui contrôlez l'appareil. L'idée est de laisser plier votre genou; respirez, laissez-faire, votre genou peut plier... en général, vous arrivez à plier à 90°, l'angle droit , avant de quitter la clinique.C'est votre objectif.

Apprentissage de la montée et la descente des escaliers, marche par marche avant la sortie.

Les objectifs que vous pouvez atteindre avant la sortie :

  • Marche avec béquilles dans le couloir
  • Possibilité de monter et descendre quelques marches la jambe tendue, marche par marche.
  • Plier le genou au delà de l'angle droit (>90°) sur le kinetech

La sortie de la clinique

Vous pourriez rentrer chez vous dès le troisième jour après l'opération, mais pour le moment, je pense que c'est plus confortable pour vous de prendre votre temps et de sortir le 5-6ème jour. Nous en parlerons au fur et à mesure.

Certains vont en centre de rééducation et la date de sortie de la clinique dépend alors de l'établissement qui les reçoit. Vous connaitrez la date de sortie 48 h avant.

A domicile, c'est mieux si possible.

  • Avantage : vous êtes chez vous, entouré(e) de vos proches, avec vos repères habituels ++
  • Vous vous reposez ! Vous prenez vos médicaments en fonction de vos douleurs.
  • Vous continuez vos exercices ( coussin et sans coussin, flexion sur la chaise); vous faites quelques pas avec vos béquilles, plusieurs fois par jour.
  • Le kiné à domicile n'est pas indispensable si l'évolution est bonne. Vous pourrez y aller une dizaine de jours après votre sortie; nous en parlerons.
  • Vous pouvez vous faire aider avec aide à domicile, infirmière, kiné à domicile. Il faut en faire la demande lorsque vous fixez votre date d'intervention. (voir les documents remis et ces pages internet).

En centre de rééducation

  • Un peu obligatoire si vous habitez seul(e).
  • La kiné sera plus soutenue mais plus fatigante.
`

Que vous soyez chez vous ou en centre,

J'insiste encore pour que vous me teniez au courant au fur et à mesure si quelque chose ne va pas ou vous inquiète.


Dr. J.E. Perraudin


Retourner en haut