Chirurgie ambulatoire : infos pratiques

Page revue le 1 décembre 2018

En pratique,

Cette hospitalisation concerne les ligamentoplasties du ligament croisé antérieur et les arthroscopies.

Deux conditions : un proche doit venir vous chercher à la clinique ET vous ne devez pas être seul le soir à la maison et la première nuit +++.

L'ambulatoire est obligatoire pour les arthroscopies sauf si les critères ci-dessus ne peuvent pas être respectés.

Je vous la conseille franchement pour la ligamentoplastie du ligament croisé antérieur.

La veille ou 48h avant le jour J:

Une infimière vous contactera par téléphone 24-48h avant votre hospitalisation, afin de faire le point sur votre admission et vous apporter toutes les informations liées à la réglementation dun séjour en ambulatoire.

Elle vous indiquera l'heure à laquelle vous êtes attendu et pourra répondre à vos questions.

N'hésitez pas à communiquer toutes informations utiles à l'organisation de votre séjour.

Vous devrez préparer,chez vous, votre genou pour l'opération : Voir le protocole de préparation du genou en ambulatoire

Le déroulement de la journée

Vous entrez à la Clinique le matin de l'intervention vers 7 h 30 (l'heure exacte vous sera communiquée 24-48H avant par téléphone). Après les formalités administratives, vous serez hospitalisé.

L'heure approximative de l'intervention est prévue par le chef de bloc la veille. Elle vous sera communiquée par l'infirmière si vous le désirez.

Une prémédication est souvent prescrite par l'anesthésiste pour vous détendre avant l'intervention.

Un brancardier viendra vous chercher et vous descendrez au bloc opératoire. Au préalable, vous aurez bénéficié d'un équipement spécial : chaussons, tunique de bloc . Ces éléments sont en papier, à usage unique. Le but de cet équipement est évidemment d'éviter l'entrée de germes au bloc opératoire.

Vous entrez au bloc par la salle de pré-anesthésie où vous êtes pris en charge par les infirmières spécialisées. Elles vous poseront une perfusion, ce qui est indispensable pour l'anesthésie.

L'anesthésie sera soit loco-régionale (rachi-anesthésie), soit générale. Vous en aurez parlé avec l'anesthésiste lors de sa consultation.

L'anesthésie loco-régionale vous permet, si vous le désirez, pour les interventions sous arthroscopie, de regarder l'écran télévisé que je regarde pour opérer (vous ne voyez pas le genou lui-même, vous ne voyez que ce que voit la caméra introduite dans l'articulation).

Je vous expliquerai ce que vous voyez et les différents temps de l'intervention. (je vous recommande dans ce cas de regarder (avant!) sur mon site internet, les différents temps de l'opération...)

Notez que vous ne verrez pas les temps d'intervention où le chirurgien n'utilise pas l'arthroscope et la caméra (prélèvement de greffe par exemple, geste extra-articulaire, etc.).

Après l'intervention, vous revenez en salle de réveil où vous resterez une heure ou deux.

Le brancardier vous remonte dans votre chambre.

Sortie le soir même

Le praticien ou l'anesthésiste autorise votre sortie. Il faut que vous soyez ok . Il vous donne un compte-rendu oral de l'intervention ainsi que les ordonnances, l'arrêt de travail, le certificat de dispense, le rendez-vous post-opératoire et un éventuel bon de transport pour un taxi. Un compte-rendu opératoire écrit vous sera donné le jour-même ou envoyé le lendemain. Si votre état le nécessite, vous resterez hospitalisé deux nuits supplémentaires ( comme une hospitalisation habituelle).

Questions post-opératoires?

Une infirmière de la clinique vous appelle systématiquement le lendemain de l'intervention pour vérifier que tout se passe bien

Et Vous devez me joindre le lendemain matin de l'intervention pour faire le point (Numéro sur la carte , 01 42 49 34 60); vous pourrez alors me poser vos questions .

Par la suite, je suis toujours joignable si vous appelez le même numéro (tous les jours sauf dimanche et jours fériés) en précisant que vous avez été opéré.+++

Le retour à domicile

Vous devez être accompagné par un proche pour quitter la clinique et vous ne devez pas être seul pendant la première nuit. Il s'agit de mesures de sécurité.

Vous ne devez pas prendre les transports en commun.

Vous pouvez rentrer en taxi (si vous êtes accompagnés). La sécurité sociale ne vous remboursera que si vous prenez un taxi conventionné, si vous avez un bon de transport ( par votre chirurgien ou son assistante), et si vous avez votre attestation de carte vitale .

Autres informations

Evitez de prendre des décisions importantes dans les 48 heures suivant une anesthésie générale (évitez, par exemple, des achats sur le net ...)

 

Docteur Jean Etienne Perraudin